Signez la tribune « La mémoire retrouvée de Saillans »

La mémoire est un bien commun. Sauf à Saillans ?

Sous la signature de François Brocard, l’équipe municipale actuelle vient d’envoyer une mise en demeure concernant la création du site internet d’archives de la mandature 2014-2020 «mairiedesaillans2014-2020.fr» (voir ci-dessous).
Dans le courrier adressé à V. Beillard, ancien maire, que nous avons mis en copie sous cet article, il est requis la suppression de ce site. Malgré les propos tenus lors de sa campagne, cette équipe montre ainsi une grande hostilité envers le travail effectué par de très nombreux citoyens. « Un avenir en commun » ; ? Nous en sommes visiblement très loin ! Car en effet, la mémoire est un bien commun qui appartient à tous !

La décision de créer un nouveau site Internet pour la mairie, dans lequel n’existe aucune trace ni aucun lien vers les archives de la mandature précédente, leur appartient. Mais nous tenons à attirer l’attention sur les points suivants :

– Le contenu de toutes les actions qui ont été menées entre 2014 et 2020 est un héritage et un bien commun, quelle que soit l’opinion que l’on peut en avoir. Il s’agit de la mémoire de notre vie associative au village, sa vie économique et sociale, ainsi que les nombreuses réunions participatives qui ont orienté la vie de la commune. Il s’agit d’une tranche de l’histoire de Saillans.
– La création de ce site Internet n’aurait eu aucune raison d’exister si les archives n’avaient pas été supprimées en octobre 2020 (hormis les comptes rendus des conseils municipaux) malgré plusieurs avertissements des 3 élus minoritaires exprimés dès août 2020. Cette suppression ne permet plus ne serait-ce qu’une recherche par un menu secondaire.
– La présentation sur la page d’accueil de ce site d’archives annonce clairement son objectif et son contenu, et son titre ne laisse pas non plus de doute sur la période concernée. Il n’empêche en rien d’accéder au nouveau site de la mairie, bien au contraire, puisque des liens permettent d’y accéder.
– Le lien dont parle M. François Brocard dans sa lettre, et qui pouvait porter à confusion sur les mentions légales, a été réactualisé depuis.

La mémoire est un principe fondamental dans notre société démocratique. Sans elle, pas d’évolution constructive possible.
Aussi nous affirmons que ce site d’archives, qui ne coûte rien aux finances de la commune, doit rester accessible au public avec l’intention affichée de préserver notre patrimoine politique, culturel, social et économique saillanson.
Les habitant-e-s qui le souhaitent peuvent signer cette tribune, à nos côtés.

Les ancien-ne-s élu-e-s de la mandature 2014-2020

Je signe la tribune la mémoire retrouvée de Saillans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *